Référencement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Référencement

Message  Webmaster le Mar 5 Aoû 2008 - 11:30

Le site Sans-Culotte a pour but de faire découvrir au plus grand nombre ce mode de vie qu'est de ne jamais porter de culotte (string, slip ou autres) au quotidien quelque soit les circonstances de la vie (chez soi, dans nos loisirs, au travail, etc).
Ce style de vie ne signifie EN AUCUN CAS que l'on est une personne libertine ; c'est un bien être et un confort avant tout !!!
Des personnes de toutes sortent vivent ainsi, des plus timides aux plus exubérantes, des anonymes aux plus célèbres. Ainsi, Julia CHANNEL, Mallaury NATAF, Lova MOOR, Nicole KIDMAN, Jennifer LOPEZ, Marlen OLIVARI, Britney SPEARS, Monica BELLUCCI, Geena DAVIS, Shannen DOHERTY, Sophie ELLIS BEXTOR, Sarah CONNOR, Paris HILTON, Lindsay LOHAN et bien d'autres, ne portent jamais de culotte.
Pourquoi vivre sans dessous sous une jupe, une robe et même un jeans ?
Premièrement parce que c'est un gain de confort indéniable, une fois que l'on a essayé c'est une véritable révélation.
Deuxièmes, ça évite les marques de culotte disgracieuses sous certains vêtements ; marques également visibles avec un string. En suite, c'est aussi un gain d'hygiène intime.
Troisièmement, la culotte maintient une zone de chaleur et d'humidité au niveau de notre intimité ; conditions idéales pour la prolifération de mycoces, vaginoses et autres infections féminines.
Ne rien avoir dessous n'est pas une nouveauté. L'histoire montre que bien d'autres civilisations vivaient nus sous leurs vêtements (le kilt écossais, le paréo tahitien, le sari indou, le kimono japonais) et que chez nous, l'histoire montre que la lingerie est également une invention trés récente, mais totalement inutile.
Outre atlantique, cette pratique porte même plusieurs noms : going commando, freeballing (freeballers pour les hommes), freebuffing (freebuffers pour les femmes).
Et pour celles qui utilisent l'argument de leur cycle menstruel (règles menstruelles) comme excuse disant qu'elles sont obligées de mettre une culotte pour leurs serviettes hygiéniques est un faux problème puisque la plus part des sans-culotte permanentes se servent de tampons pour absorber leur flux menstruel. Cependant, se servir de tampons pour les menstruations n'est pas la solution idéale puisque qu'ils peuvent induire le syndrome du choc toxique (SCT). La solution idéale est la coupe menstruelle. Une alternative aux tampons et aux serviettes utilisé par de plus en plus de femmes à travers le monde. Son ancêtre, le keeper en latex naturel, est maintenant remplacé par la mooncup (ou la divacup) en silicone hypoallergénique.

Le site Seins-Libres vous informe que porter un soutien-gorge n'a pas d'utilité physiologique mais que c'est une contrainte imposée par la société au fil des années.
Initialement, porter un soutien-gorge partait du postulat que soutenir la poitrine l'évitait de tomber trop vite. Or, les études montrent exactement le contraire. Les soutiens-gorge endorment les ligaments de COOPER leur faisant ainsi perdre leur tonicité et donc le maintien des seins.
D'autres études commencent également à montrer un lien possible entre le port régulier du soutien-gorge et le cancer du sein. Le soutien-gorge freinant le drainage lymphatique des seins en bloquant leur mouvement naturel.
Ne plus jamais porter de soutien gorge doit être motivé par un choix personnel tout comme son utilisation ne doit pas être une obligation légale ou sociale.
Les femmes qui ne portent pas de soutien gorge et sont seins nus sous leur petit haut (top), chemisier, T-shirt ou autre constatent même un raffermissement de leur poitrine depuis qu'elles sont devenus des seins-libres. Sans compter que les marques de bretelle sous un vêtements n'a rien de très esthétique.
Ce que l'ont nomme lingerie (soutif, brassière, wonderbra et compagnie) ne voient sûrement pas d'un bon oeil ce changement de mentalité, mais le confort et l'hygiène de chacune passe en priorité sur les intérêts de l'industrie de la lingerie.
A noter que ce style de vie est appelé outre atlantique : brafree ou braless. A l'instar du topless, il n'y a pas que du mauvais chez nos amies américaines.
avatar
Webmaster
Admin

Masculin Age : 44
Saint-Lyphard (44)

http://sans-contraintes.neuf.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum